Le coton, naturel ou biologique, il est le roi du textile

Qu'est-ce que le coton?

Le coton est une matière naturelle végétale soyeuse qui entoure les graines du cotonnier et qui s’utilise comme matière textile.


La qualité du coton réside en partie dans la longueur de ses fibres, qui assure une plus forte durabilité du produit fini. Ainsi, plus les fibres du coton sont longues, plus le vêtement est durable.



chiffres du coton

Climat et coton

Pour bien grandir, le coton a besoin de chaleur, de soleil, et de beaucoup d’eau. Un climat tropical est donc favorable à la culture du coton. Typiquement, le sud des Etats-Unis, l’Afrique subsaharienne, le sous-continent indien et le Moyen-Orient sont des régions où on cultive le mieux le coton. Dans l’idéal, lors de sa phase de développement, le coton apprécie l’humidité car il est gourmand en eau. Dans sa phase de maturation, un environnement plus sec lui permet de ne pas s'abîmer.



coton climat tropical

Pays producteurs de coton

L’industrie textile est majoritairement asiatique, le coton n’est pas exclu de cette vérité. L’Inde est le premier producteur de coton (conventionnel + biologique). Le Bangladesh est un des plus grands utilisateurs de coton avec la Chine.


En Afrique, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad produisent du coton sous l'appellation "Cotton Four"

Pays producteurs en milliers de tonnes

Pourquoi l'utiliser dans le textile ?

Le coton a un bon pouvoir absorbant, c’est la raison qui explique qu’il se trouve dans la majorité de nos serviettes de bain, gants et peignoirs. Le tissu obtenu est souvent doux et confortable, il est également réputé pour prendre facilement les teintures. Il est apprécié des consommateurs car il est hypoallergénique donc peu allergisant. Cela explique notre utilisation du coton pour se nettoyer le visage ou soigner des petits bobos. Enfin, il est relativement peu coûteux.



machine couture coton biologique

Comment passe-t-on des champs de coton au vêtement en magasin ?

Le coton peut être récolté manuellement ou mécaniquement, en fonction des pays et des producteurs. Après avoir été laissé au soleil quelques jours, le coton est égrené. Cette technique permet de séparer les fibres des graines et d’éliminer les débris. Le coton est ensuite stocké dans des balles pour être envoyé dans des usines de filature. Là-bas, on transforme la fibre de coton en fil. Bien souvent, le processus de filage ne se fait pas dans le pays où le coton a été cultivé. Devenu fil, le coton est ensuite envoyé dans des usines de tissage: les fils de coton sont assemblés pour former un tissu. Il arrive que les usines de filage et de tissage soient concentrées en un même endroit.


Nombre de tissus subissent ensuite une horde de traitements chimiques, par exemple pour teindre le coton, obtenir un tissu plus élastique ou bien plus doux. Cette étape représente un risque sanitaire pour les ouvriers qui réalisent ce travail, mais également pour nous consommateurs, dans la mesure où les produits chimiques présents dans nos vêtements sont au contact de la peau. Le tissu de coton est ensuite envoyé dans des usines de confection, étape finale où il est cousu afin de devenir vêtement. Le coton est enfin prêt à être distribué et vendu en tant que vêtement.


On remarque donc au travers de toutes ces étapes que le coton est souvent amené à beaucoup voyager, parfois à chaque phase de production. Par exemple, le coton peut être cultivé en Inde, filé en Europe, tissé aux Etats-Unis et confectionner à nouveau en Inde, avant d’être commercialisé en Europe.



fabrication filature coton biologique

Le coton bio

Le coton peut être cultivé selon deux modes de production, conventionnelle ou biologique. La culture conventionnelle du coton est évidemment la plus néfaste pour l’Homme et pour l’environnement.


Juridiquement, il n’y a pas de définition stricte du coton bio. Les labels de certification internationale font office de contrôleurs et de gestionnaires de l’appellation bio. Selon les labels, cette dernière peut couvrir uniquement la culture dans les champs de coton ou bien l’intégralité du processus de fabrication de vêtements en coton biologique.


De la semance à la récolte, le coton bio est cultivé sans pesticides et engrais chimiques et sans OGM. Les producteurs de coton bio s’engagent à consommer 50% d’eau en moins que la culture du coton conventionnel, ce qui n’est pas négligeable dans la mesure où pour produire un tee-shirt en coton, la quantité d’eau nécessaire est équivalente à 70 douches. Des exploitations et des usines d’égrenage sont certifiées biologiques par les labels.


le coton biologique

Dans les usines de tissage et de confection des vêtements, le coton bio est blanchi à l’eau oxygénée et non au chlore. Les teintures doivent être réalisées sans substances cancérigènes et sans métaux lourds.


Des champs de coton à la vente en magasin, les produits en coton bio doivent avoir été confectionnés dans le respect et la dignité humaine et des conventions de l’Organisation Internationale du Travail.


Aujourd’hui, le label qui garantit le mieux des textiles en coton biologique et écologique tout au long de la chaîne de production est le label GOTS (Global Organic Textile Standard). Ce label accepte le terme “biologique” pour un produit textile contenant “au moins 95% de fibres biologiques certifiées”. Cette étiquette est à distinguer de produits “composés de fibres biologiques”, qui doivent eux “contenir au minimum 70% de fibres écologiques certifiées”.


GOTS est un organisme indépendant de certification du coton bio, la labellisation de produits et de marques est payante.

Quels sont les avantages et les inconvénients du coton ?

Le coton est indéniablement une matière agréable à acheter et à porter pour les consommateurs. C’est une matière naturelle végétale donc non chimique. S’il est travaillé dans des conditions responsables à la fois pour l’Homme et pour l’environnement, il permet d’obtenir des vêtements de qualité dont toute la chaîne de production va pouvoir profiter des bénéfices de la vente.


Aujourd’hui, une infime partie de la production mondiale de coton est certifiée biologique et écologique pour l’Homme et pour la planète. En effet, le coton biologique représente environ 2 millions de tonnes vendues par an, contre plus de 17 milliards de tonnes de coton conventionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Des questions, des choses à partager, envie de réagir ? L'équipe WeDresFair vous répond en quelques heures.