Les soldes, est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Une période attendue…

Mais pas de la même façon pour tout le monde.


Systématiques pour toutes les marques classiques, les soldes font débat dans le monde de la mode responsable.


Et pour cause, ne sont-elles pas le reflet d’un déséquilibre ?





Production, Pro-réduction ?

A l’origine, les soldes sont un moyen d’écouler le stock d’invendus, car malheureusement il y en avait un peu. Cela permet de libérer de la place et d’acquérir quelques fonds pour acheter les collections suivantes. D'abord occasionnelles, elles sont devenues systématiques et régulières. Encadrées par des lois de la consommation, voilà que 6 semaines sont imposées.

Alors que certains augmentent les quantités de production et d’autres acquièrent des logiques de production spécial soldes, que reste-il de l’objectif premier des soldes ?



Alors déstockage ou pas déstockage ?




Produire plus, pour Consommer plus

Qui n’a jamais entendu : “C’est pas grave, c’est pas cher”

La période des soldes est aussi une belle période pour encourager à toujours consommer plus. Et pour cause ! Quand on produit plus, c’est pour vendre plus.

Mais pas facile de toujours pousser à l’achat.


Alors quand produire / consommer ne marche plus, réduire / dé-penser est une “jolie” logique.


Les promotions sur des prix déjà discount sont un bel argument de vente. Alors devant le prix insignifiant, il est courant d’entendre : “c’est pas grave, c’est pas cher”.

Une façon de faire dé-penser le consommateur.



Les soldes ou comment déculpabiliser l’acte d’achat !




Un prix juste ?

Comment est-il possible d’appliquer des promotions à -60 % ?

Les soldes ne sont pas vraiment une bonne nouvelle.

Peut-on vraiment vendre à -60% sans vendre à perte ?

Oui ! Quand les marges que se font les marques sont exorbitantes !

Alors, les soldes ne sont que la manifestation ouverte de la non-sincérité des marques.


Certains gonflent leurs prix en période pré-soldes et d’autres augmentent leurs marges toute l’année. D’ailleurs en Février 2017, 19 entreprises de e-commerce ont été accusées de tromperie commerciale et condamnées par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).



Alors vrai déstockage, entretien d’une consommation massive ou reflet de prix à la dérive ?




A t-on vraiment la liberté de ne pas faire de soldes ?

Face à toutes ces dérives, les marques de mode responsable se questionnent.

Devons-nous faire des soldes pour satisfaire l’attente des clients ?

Mais avons nous réellement la liberté de ne pas en faire ?


Nous, nous avons pris la liberté de ne pas en faire. Et nous vous expliquons pourquoi.

Pour nous, ne pas faire de soldes, c’est s’engager toute l’année à appliquer des prix justes, comprenant des marges suffisantes pour tous les intermédiaires !

Donc c’est satisfaire le client, mais également toutes les personnes de la chaîne de production !


Certaines marques impliquent même leurs consommateurs dans leurs manières de consommer.


Par exemple, pendant les soldes d’hiver, Maison Standard proposait à chacun de choisir son rabais.

- 50 % : permet de couvrir les frais de production

- 40% : permet de couvrir les frais de production et de logistique

- 30% : permet de dégager un bénéfice qui soutient le développement de la marque




Et si au lieu de faire les soldes, on produisait la quantité suffisante, et on ne consommait qu’au prix juste ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Des questions, des choses à partager, envie de réagir ? L'équipe WeDresFair vous répond en quelques heures.