WeDressFair, une entreprise à mission

Les alternatives pour se nourrir différemment sont déjà bien en place, et il est aujourd'hui relativement "facile" de trouver des produits locaux et/ou biologiques.

La question nous est apparue bien plus compliquée lorsque l'on s'est penché sur les vêtements. Non pas qu'il soit difficile de trouver des marques de mode éthique, car elles existent, mais parce qu'elles sont bien moins facile à trouver que les géants du textile.

Et comment s'y retrouver dans tous les termes employés : éco-responsable, recyclé, éthique, responsable, respectueux de l'environnement ou encore solidaire...

Donc... WeDressFair ?

On s'est dit qu'on avait envie de rétablir l'équilibre. Donner de la visibilité à ceux qui devraient en avoir le plus. Et unifier les définitions, creuser les questions, afin que chacun ait le pouvoir de choisir. Car, nous en sommes surs, nous ne choisissons pas lorsque nous ne savons pas.

L'envie de prendre part à l'effort

Alors nous avons défini nos missions principales :

L'envie de monter un autre modèle d'entreprise

Dès le début nous nous sommes dit que la mission d'une entreprise était certes de répondre à un problème mais aussi de servir la communauté tout en participant à l'épanouissement des personnes qui y travaillent (et des parties prenantes).

Nous avons voulu répondre à ces missions en les écrivant dans nos statuts. Depuis 2014 et la loi Hamon, il est possible d'inscrire dans les statuts de l'entreprise, les notions de l'économie sociale et solidaire afin de mettre la recherche de l'intérêt général et la valorisation des personnes au centre de l'entreprise.

Ils sont au nombre de 4 :

Et en s'y penchant de plus près, toute les entreprises devraient avoir ces statuts vous ne pensez pas ?

Montrer une cohérence sur la démarche globale de l'entreprise

Nous avons créé WeDressFair, pour que la mode et le monde changent durablement. Et pour nous, cela passe par une cohérence de toutes nos actions.

Statuts juridiques, gouvernance, énergie, transport, financement, packaging, structure d'accompagnement, soutien a des associations,...

Nos choix ne sont certainement pas les meilleurs dans chacun des domaines, mais nous avons à coeur de vous faire part de nos décisions.

Energie

Notre boutique, ainsi que nos bureaux sont alimentés par de l'énergie renouvelable provenant du fournisseur ENERCOOP.
Point d'amélioration : réfléchir à un hébergeur plus éco-responsable pour nos serveurs.

Packaging et Transport

Dans notre activité de e-commerce, la logistique est le pôle qui génère le plus grand impact environnemental. Aujourd'hui nous avons fait le choix, d'un packaging 100% recyclable et compostable.

Nous recevons les vêtements dans des blisters en plastique (recyclés, réutilisés, et pour certains simplement en plastique). Nous avons fait le choix d'enlever les vêtements des blisters avant de vous les envoyer. Pourquoi ? Car nous en réutilisons une grande partie, et que dans notre région lyonnaise adorée, les consignes de tri sont étendues, nous pouvons les recycler !

Pour ce qui est du transport, nous utilisons aujourd'hui les services de Chronopost. Cet acteur mesure son impact, réduit ses émissions et compense ce qu'il reste. (voir la rapport RSE de l'entreprise).

Point d'amélioration : Mesurer notre impact global sur les transports. Proposer des alternatives de packaging et d'envoi comme le Repack ou le clic and collect.

Financement et capitaux

Au tout début de l'aventure nous avons investi de notre poche 15000€, placés dans notre capital social. Nos proches nous ont permis de soutenir l'activité avec un apport de 40000€ en compte courant d'associé. Cela nous permet notamment de renforcer nos capitaux propres. Nous avons bloqué ce compte-courant jusqu'en 2024 (à cette date nous espérons pouvoir les rembourser).

Afin de soutenir notre activité et ouvrir notre première boutique à Lyon nous avions un besoin de financement de 150 000€. Nous nous sommes posés beaucoup de questions concernant ce financement, car nous ne voulions pas être financés par des banques qui investissent dans des projets que nous réfutons (énergie fossile, spéculations massives et risquées, etc...).

Aujourd'hui nous ne considérons que la NEF comme étant totalement cohérente avec nos valeurs. Mais après le refus de la NEF, du Crédit Coopératif, et du Crédit Mutuel nous nous sommes tournés vers le pôle ESS de la Caisse d'Epargne et RDI (Rhône Développement Initiative). Nous ne cautionnons cependant pas les investissements de la BPCE, groupe détenant la Caisse d'Epargne.

Point d'amélioration : Nous espérons que dans les années à venir, nous arriverons à être soutenus par une banque que nous considérons comme étant en accord avec nos valeurs.

Qui détient WeDressFair aujourd'hui :

Antoine Coulaud, initiateur et co-fondateur détient 51%, Marie Nguyen, co-fondatrice détient 39%, et Kévin Chavanne, directeur technique et associé détient 10% de WeDressFair.

Nous ne sommes pas parfait, loin de là.

Encore un bon nombre de questions restent en suspens :

Ces articles vous ont plu ?

Notre newsletter en est truffée !

Une question, une idée d'article... ?

Restons en contact !

hello@wedressfair.fr