Nous ne supportons pas votre navigateur 😢

Nous sommes une petite équipe, et n'avons pas encore les moyens suffisants pour vous offrir une expérience de navigation homogène quelque soit votre navigateur 🤕.

Nous travaillons sur ces points là, mais nous vous conseillons cependant de mettre à jour votre navigateur ou d'en utiliser un plus moderne comme :

L’élasthanne est une matière synthétique, dérivée du pétrole. Parfois appelé Spandex ou Lycra, on trouve l'élasthanne dans les vêtements à l'aspect élastique : vêtements de sport, de maternité, jeans, chaussettes, maillots de bain... Son processus de fabrication est polluant et sa matière n'est pas biodégradable. 

Qu'est-ce que l'élasthanne ?

L’élasthanne est une matière chimique synthétique dérivée du pétrole, qu'on rencontre souvent dans les vêtements. Les termes "Spandex", "Fibre k" ou encore "Lycra" (marque déposée) sont parfois utilisés pour parler de cette même fibre, l'élasthanne.

C'est une fibre synthétique appréciée pour son élasticité, ce qui en fait un des matériaux de choix de l’industrie textile d’aujourd’hui, notamment dans la fabrication des vêtements de sport : combinaisons de surf, maillots de bain, justaucorps... On la retrouve également dans le prêt-à-porter (chaussettes, chemises, vêtements de grossesse..) ou dans la décoration (habillement de meuble, revêtements de chaises...).

elastanne matiere synthethique chimique polluante

L'élasthanne est une matière qui entre souvent dans la composition des vêtements de sport.

L’élasthanne est aujourd’hui vivement critiqué pour ses conséquences néfastes sur l’environnement et sur la santé des consommateurs. Voici quelques raisons qui l'expliquent : 

  1. L’élasthanne est constitué, pour au moins 85 % de polyuréthane segmentaire, molécule dérivée du pétrole.
  2. Comme le polyester, le lavage en machine de l'élasthanne est responsable de la diffusion de micro-particules de plastique qui polluent les écosystèmes marins. Une machine de vêtements constitués d’élasthanne relâcherait 700 000 de ces micro-fibres dans les cours d'eau et océans.

L'élasthanne, une matière polluante à éviter

L’élasthanne, une fibre synthétique non biodégradable à base de pétrole

Le processus de fabrication de l’élasthanne est aujourd’hui controversé à cause de ses impacts environnementaux et sanitaires. La production d’élasthanne implique l’utilisation de pétrole, de solvants et de produits chimiques dangereux pour l’environnement et la santé.Des composés organiques volatiles sont émis lors de sa production. Les huiles en silicones utilisées lors de sa fabrication, sont très difficiles à enlever. Elles restent le plus souvent collées aux fibres même après lavage. Des quantités importantes de solvant devront être utilisées pour les nettoyer.

elasthanne derive petrole

De récentes études ont montré que les vêtements synthétiques à base de microfibre synthétiques, comme d’élasthanne, sont responsables de la pollution plastique des océans, des lacs et des rivières.

Chaque lavage d’un vêtement synthétique (à base de Spandex, polyester, PVC ou de nylon), rejetterait ainsi 700 000 microfibres plastiques dans les eaux usées qui se déversent ensuite dans les cours d'eau. Autre point négatif, les vêtements fabriqués en élasthanne ont une durée de vie assez courte. L’élasthanne est peu résistant à la chaleur (sèche ou humide).

Les maillots de bain, leggings et autres vêtements de sport sont souvent vite usés. Quelques machines ou séchages à trop haute température suffisent à altérer la qualité du produit.

La santé des usagers en danger ?

Ce dernier point concerne la santé des consommateurs de vêtements contenant des fibres élasthanne. Plusieurs associations sont montées au créneau ces dernières années pour souligner les méfaits de l’élasthanne. Dérivé de produits du pétrole, il serait un élément cancérigène. On peut donc bien risquer notre santé à porter un jean fabriqué en coton et mélangé à de l’élasthanne pour garantir souplesse et élasticité.

Pourquoi utilise-t-on l'élasthanne dans le textile ? 

Après avoir été l’apanage du marché du sport (notamment avec le développement de la marque Lycra), l’élasthanne est aujourd’hui privilégié pour une multitude de produits du prêt-à-porter. Souple et légère, plus fine et plus résistante qu’un fil de caoutchouc naturel, la fibre d’élasthanne est privilégié dans la confection de vêtements souples et stretch : sous-vêtements, pantalons, chaussette, t-shirts, maillots de bain, collants etc. Il permet de conserver sa forme d’origine même après étirement.

L’élasthanne est hydrophobe, ce qui veut dire qu’il a une très faible propension à absorber l’eau. Il présente une bonne résistance aux agents abrasifs et chimiques. La chaleur sèche ou humide peut néanmoins altérer ses qualités élastiques. Confortable, c’est une matière appréciée des consommateurs.

Le procédé de fabrication de l’élasthanne : de la fibre synthétique au vêtement élastique

Une fibre synthétique produite en laboratoire

Les fibres d’élasthanne sont produites à partir d’un caoutchouc synthétique appelé polyuréthane (molécule à base de pétrole). L’élasthanne est le résultat de diverses transformations chimiques obtenues par le biais de la polymérisation.

Lors de la production de la fibre (filage à sec), le polymère est tout d’abord dissout dans un produit chimique appelé diméthylacétamide. On note que des résidus de ce solvant peuvent demeurer dans la fibre et se retrouver dans les eaux usées lors du lavage en machine.

Afin de garantir des propriétés de glissement suffisantes à la matière, des agents de préparation sont ensuite appliqués sur la fibre, comme des huiles silicones.

processus elasthanne fabrication matiere polluante

Le principe de fabrication consiste à obtenir un produit filable (une sorte de gel) qui va passer à travers des filières pour sortir sous forme de fils qui seront tissés ou tricotés. L’élasthanne pourra être mélangé avec d’autres fibres d’origine naturelles (comme le coton lors de la production de jeans) ou synthétiques.

Si l’élasthanne semble convoité aujourd’hui pour ses propriétés élastiques et son caractère hypoallergénique (moins allergène que le latex), beaucoup de produits chimiques et toxiques sont utilisés lors de sa fabrication.

Que fait la mode éthique ? 

Face à cet impact environnemental si négatif, de nombreuses marques et start-ups dans le domaine de la mode éthique et éco-responsable tentent de trouver des alternatives.

C'est le cas de Gayaskin, la marque de vêtements de sport et de yoga en fibres recyclées. Elle utilise des matières telles que le polyester recyclé, polyamide recyclé, élasthanne recyclé... Certains vêtements contiennent encore une part minime d'élasthanne non recyclé, la marque s'engage à en réduire progressivement l'utilisation. 

Il existe également un sac de lavage qui permet de limiter à plus de 90% la diffusion des micro-particules de plastique dans l'environnement au moment des lessives, le Guppy Friend.
pollution microplastique polyester ecoresponsable guppybag guppyfriend

Le sac de lavage Guppy Friend, qui retient au minimum 90% des micro-particules de plastique.

Histoire de l'élasthanne

Appelé initialement « fibre K » lors de sa création par le scientifique Joseph C. Shivers en 1958, l’élasthanne connait aujourd’hui un succès fulgurant. Elle fait partie de ces fibres synthétiques élastiques et confortables qui dominent l’industrie textile aujourd’hui.

Sa croissance sur le marché des textiles est en constante augmentation : dans le monde la production d'élasthanne est en augmentation de 7 à 8% par an en moyenne.

Les pays asiatiques (Corée du sud, Chine, Japon) sont les leaders mondiaux de production d’élasthanne : selon un bulletin économique de janvier 2018, le fabriquant textile sud-coréen Hyosung représente 30% de la part de marché au niveau mondial (une production qui s’étend à 190 000 tonnes d’élasthanne par an).

L’Amérique du Nord (Canada, US) est le deuxième plus gros exportateurs d’élasthanne suivi de l’Europe (Allemagne, Royaume-Uni).La demande d’élasthanne est surtout forte dans les pays asiatiques, premiers producteurs de textiles synthétiques. En Europe en revanche, le coût de la main d’œuvre élevé couplé à une faible demande, en fait un matériau peu convoité.

Exemple de produits avec Élasthanne

Rejoignez le mouvement

Inscrivez-vous et profitez de 10% sur votre première commande

newsletter