Notre avis sur la démarche éthique et éco-responsable de Bonobo

Logo de Bonobo

Nous analysons la démarche éco-responsable et éthique pour vous donner un aperçu de ce que fait la marque. Afin de faire cette analyse nous nous sommes appuyés sur les données publiques disponibles, ces données peuvent être fournies par la marque, ses réseaux sociaux et par des partenaires tiers. Voici le détail de notre méthodologie complète.

En bref
🌱 Si Bonobo fait des efforts sur l’intégration de matières éco-responsables et sur l’utilisation de techniques innovantes, la part de matières et vêtements éco-responsables reste limitée. Sur certains produits de la gamme INSTINCT, une grande part de synthétique demeure (jusqu'à 50%). De plus, les fiches produits manquent de transparence sur les spécificités des matières mentionnées (labels, quelle matière est bio/recyclée). La marque collabore sur sa production de coton responsable avec la BCI, organisme controversé. Aucune labellisation visible ne soutient le caractère biologique du coton. Néanmoins Bonobo prend part à de nombreuses initiatives pour améliorer sa chaîne d’approvisionnement et limiter le gaspillage en même temps qu’elle soutient des associations. Des tests de durabilité sont effectués, ils mériteraient d’être davantage détaillés et disponibles directement sur les fiches produits. 

🤝 Aucune information n’est mentionnée sur les lieux précis de fabrication ou sur l’origine des matières premières sur le site ou les fiches produits. Des audits ont néanmoins été réalisés sur les usines “prioritaires” de la marque et sont disponibles. La marque pourrait aller plus loin sur sa traçabilité. Le rapport RSE du groupe Beaumanoir est disponible mais aucune information concernant la gouvernance et le financement du groupe n'est détaillée. 

⚖️ Si la marque donne des conseils pour entretenir ses vêtements et qu’elle invite à les apporter dans des points de dépôt, elle use de nombreuses techniques commerciales afin de pousser à l'achat. Bons de réduction en échange de vêtements déposés, soldes, offres promotionnelles régulières…

1 - La démarche éco-responsable de Bonobo

Matières éco-responsables utilisées chez Bonobo :

Matières éco-responsables*
Matières non éco-responsables*
Lyocell (Tencel) Elasthanne
Lin Polyester, polyamide, polyuréthane, polyéthylène, Acrylique
Coton biologique (s'il est réellement certifié) Coton
Fibres recyclées (chutes textiles, bouteilles plastiques ou vêtements en fin de vie) Viscose
Elastomère
Cuir
Laine non-biologique
Mohair

*Liste non exhaustive

Pourcentage de matières éco-responsables :

Informations publiées par Bonobo :

Parmi les matières éco-responsables majoritairement citées par la marque Bonobo, il y a le coton. La marque rassemble sous l'appellation "coton éco-responsable" : le "coton bio", "le coton recyclé" et le "coton BCI". Ce coton "éco-responsable" représente selon la marque près de 75% du coton utilisé. Le coton dit "bio" n'est appuyé d'aucun label, ni explication. La marque ne fournit pas de chiffres détaillés sur les parts que représentent chaque catégorie de coton (bio, recyclé, BCI). En utilisant le filtre "coton bio" on ignore par ailleurs s'il s'agit de coton bio stricto sensu ou bien de "coton éco-responsable" comportant du coton BCI et/ou recyclé (donc non bio). 

Du lyocell, du lin et des fibres recyclées sont aussi utilisés. Entre 2017 et 2018, la marque dit avoir multiplié par 6 ses produits constitués de fibres recyclées même si leur proportion reste relativement limitée (en termes de référence produit du moins, en Octobre 2020, ces références ne représentent que 8% chez les femmes et 9% chez les hommes). 

Depuis 2012, Bonobo propose INSTINCT, gamme “éco-responsable” dont les articles sont composés de “fibres durables et éco-conçues” (au moins 50% de matières éco-responsables ou au moins 30% de fibres recyclées selon la marque). Certains produits de la gamme INSTINCT peuvent ainsi être composés à 50% de coton BCI (coton controversé car peut contenir des OGM et des pesticides) et à 50% de polyester. Une proportion qui interroge.

Selon Bonobo, la gamme INSTINCT représente 30% des produits totaux de la marque. Seulement, en se basant strictement sur les références (numéro d'identification d'un produit) proposées par la marque, seulement 15% des références femmes sont considérées comme éco-responsables contre 35% chez les hommes en Octobre 2020. Sur l'ensemble du site, seules 24% des références sont considérées comme "éco-responsables". 

Ensuite concernant les produits éco-responsables, la marque les indique grâce une mention sur le catalogue et un bandeau sur la fiche produit. Pour autant, si un vêtement "recyclé" comporte du coton et de l'élasthanne par exemple, on ignore quelle matière est recyclée ou si les deux le sont, et dans quelles proportions. 

Certaines fiches produits sont par ailleurs peu complètes : parfois, du synthétique est mentionné dans la composition sans en préciser le type ou alors du Lyocell est notifié dans le bandeau sans en retrouver dans la composition du produit fini.

Concernant les process de fabrication, Bonobo propose des techniques de délavage innovantes (airwashed, laser, seedwash, earth color), détaillées sur son site et a interdit le sablage. Néanmoins, aucune information ne semble signaler une interdiction du tannage au chrome. 

Enfin, le Groupe Beaumanoir dont fait partie Bonobo a interdit pour toutes ses marques l’utilisation de la fourrure ou des poils de lapins angoras. Concernant le mohair, le Groupe Beaumanoir s’est fixé pour objectif de ne plus en utiliser d’ici 2020. 

💬 Notre avis : 

✅ La marque Bonobo semble commencer à s'investir dans l'utilisation des matières éco-responsables : le lyocell, le lin, une partie du coton biologique s'il est labellisé et du coton recyclé. La marque s'investie également dans des techniques plus durables et interdit l'utilisation de matières animales. 

🔴 Cependant, Bonobo utilise en très grande partie des matières non éco-responsables (coton conventionnel, élasthanne, polyester, viscose). Bonobo pourrait aller plus loin en élevant le seuil de matières éco-responsables sur l'ensemble de sa collection mais aussi sur sa gamme INSTINCT. Les fiches produits pourraient être davantage claires et détaillées dans un soucis de transparence. La marque pourrait clarifier son vocabulaire dans son ensemble et surtout concernant le "coton éco-responsable". 

Démarche autour des labels environnementaux  

Informations publiées par Bonobo :

Bonobo est membre de la BCI (entre 2017 et 2018, 26% du coton conventionnel utilisé par la marque a été remplacé par du coton BCI). La BCI entend proposer une culture plus raisonnée de coton - mais elle autorise aussi les semences OGM et les pesticides. 

La marque est membre depuis 2015 de Amfori Business Environmental Performance Initiative, permettant l'amélioration des performances énergétiques des entreprises.

Le Rapport de RSE 2017-2018 du Groupe Beaumanoir mentionne la participation depuis 2017 de Bonobo au projet European Clothing Action Plan, financé par le programme Life de l’Union Européenne. Celui-ci “regroupe de nombreux acteurs européens de l’industrie textile désireux d’améliorer la performance environnementale de leurs produits tout au long de leur cycle de vie et de s’engager davantage dans une économie circulaire”.

Bonobo reçoit en 2015 le Label Enseigne Responsable® décerné par le Club Génération Responsable (et dont les audits semblent indépendants) dont est membre le Groupe Beaumanoir. Celui-ci est aligné sur l’ISO 26 000 et en convergence avec les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

💬 Notre avis : 

✅ La marque semble s'investir dans l'acquisition de labels pour améliorer la chaîne d'approvisionnement d'un point de vue environnemental, et l'obtention de reconnaissance indépendante sur sa démarche. 

🔴 En revanche, concernant la labellisation des matières la marque pourrait vraiment aller plus loin. Le coton ne semble pas labellisé (sauf le coton BCI dont l'engagement environnemental et la fiabilité sont controversés). 

Démarche éco-responsable autre 

Informations publiées par Bonobo : Pour ce qui est de la transparence, il est possible de télécharger les Déclarations de performances extra-financières du Groupe Beaumanoir pour les années 2018, et 2019-2020. Il est également possible d’accéder aux Rapports de RSE des années 2015-2016 et 2017-2018. 

Bonobo réalise un Bilan Carbone pour la première fois en 2016, ce qui permet la mise en place d’une politique de réduction des GES de la marque.

Côté recyclage, la marque propose depuis plusieurs années des boîtes de collecte de vêtements usagés dans ses magasins de France et de Belgique. Le principe est simple : pour chaque don de vêtements, le consommateur obtient un bon d’achat de cinq euros, à valoir sur l’achat d’un jean. Les vêtements collectés vont au Relais (France) ou au Groupe Terre (Belgique). 

Concernant les emballages, les pochettes plastiques d’expédition en ligne sont progressivement remplacées par des boîtes en carton et le groupe mentionne que l’ensemble des collaborateurs impliqués dans le développement des emballages est formé à l’éco-conception depuis 2018. 

Différentes mesures ont été mises en place afin de réduire la consommation énergétique de la marque dans ses magasins, entrepôts et bureaux. De l’énergie renouvelable est utilisée pour les magasins Bonobo et le siège. La marque s’est fixée comme objectif de passer à 100% d’énergie renouvelable pour ses sites basés en France (bureaux, entrepôts et magasins) pour 2020.

Côté déchets, la marque a mis en place la réutilisation des cartons de fournisseurs dans les entrepôts de Chine et de France pour les envois des produits en magasins, les impressions recto-verso, le recyclage du mobilier d’ameublement des boutiques françaises, etc.

Côté protection de l'eau, la marque semble avoir mis en place une politique de contrôle des traitements des eaux usées ainsi qu'une optimisation de l'utilisation de l'eau dans les usines, sans pour autant donner des chiffres précis. 

💬 Notre avis : 

✅ La marque semble s'investir dans une démarche de réduction du gaspillage, réduction de la pollution en GES, de protection de l'eau et d'utilisation d'énergie renouvelable. 

🔴 Ces informations ont été trouvées sur le site du groupe Beaumanoir. Dans un soucis de transparence, elles auraient entièrement leur place sur le site des différentes marques du groupe. 

Soutien à des ONG ou asso en rapport avec l’écologie

Informations publiées par Bonobo : 

La Bonobo Fondation a apporté son soutien à diverses associations, parmi lesquelles Awely et son programme de conservation des bonobos en République Démocratique du Congo. 

Bonobo a aussi soutenu Planète Urgence qui oeuvre à la reforestation et la préservation de la biodiversité, pour son projet de restauration et protection de la forêt de mangrove, riche en faune, sur l’île de Bornéo en Indonésie.

💬 Notre avis :

✅ La marque semble s'investir dans une démarche environnementale globale au delà de son action sur sa propre production. 

Effort sur la R&D et Test en laboratoire

Informations publiées par Bonobo : Les produits Bonobo sont testés par des laboratoires internationaux et indépendants avant leur mise en vente. Par ailleurs, la marque refuse l’utilisation de substances chimiques, même les substances chimiques tolérées.

💬 Notre avis : 

✅ La marque semble s'investir sur les tests de durabilité de ses produits. 

🔴 La marque pourrait mettre à disposition la liste des substances chimiques refusées ainsi que la raison derrière leur ban. Il serait également appréciable de savoir sur quoi repose le processus permettant de tester les produits et leur durabilité, quels sont les critères de durabilité établis par la marque et quelles en sont les conclusions sur chaque produit. 

2 - La démarche sociale de Bonobo

Transparence des lieux de fabrication 

Informations publiées par Bonobo : Aucune information n’est mentionnée par la marque à ce sujet que ce soit dans les fiches produits ou sur le site. Les pays de confection ne sont même pas mentionnés.

Seule l’obligation pour les partenaires du Groupe Beaumanoir de signer le Cahier des Charges et le Code de Conduite est mentionnée.

💬 Notre avis : 

🔴 La marque ne semble absolument pas s'investir dans la transparence de ses lieux de production. La marque pourrait publier la carte de ses lieux de production et des informations plus précises sur les lieux de fabrication. 

Démarche autour des labels et audits sociaux 

Informations publiées par Bonobo : Les fournisseurs de la marque doivent adhérer au Code de Conduite de Amfori Business Social Compliance Initiative, initiative rassemblant des entreprises engagées dans l’amélioration de leurs conditions de travail.

Le Groupe Beaumanoir travaille avec  341 fournisseurs et 868 usines de rang 1 réparties dans 23 pays et mentionne le fait que des audits sociaux sont réalisés “dans les usines identifiées comme prioritaires au regard des volumes de commande, du pays de production, de la typologie de produits fabriqués, etc.”. Les audits en question sont effectués en interne par des auditeurs sociaux basés en Chine, en Turquie, au Bangladesh, au Maroc et en France, ou par des prestataires externes accrédités par Amfori BSCI. Le Groupe Beaumanoir donne des conclusions sur les audits des usines de rang 1, avec 78% des usines auditées. Sur ces usines, 35% obtiennent des "résultats bons". 

💬 Notre avis : 

✅ La marque semble s'investir dans une vérification, en partie externe, de ses lieux de production. 

🔴 Ces informations ont été trouvées sur le site du groupe Beaumanoir. Dans un soucis de transparence, elles auraient entièrement leur place sur le site des différentes marques du groupe. La marque pourrait aller plus loin en publiant les audits de chaque usine de façon publique, et en éclaircissant son système de notation ("résultats bons", "à améliorer", "insuffisants"). La marque pourrait également s'investir sur d'autres questions comme l'obtention d'un salaire vital pour les ouvrier.es (avec la certification Fair Wear Foundation par exemple). 

Traçabilité de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement 

Informations publiées par Bonobo : Aucune information n’est mentionnée par la marque à ce sujet. Il n’est en effet pas possible de connaître la provenance des matières premières utilisées par Bonobo. Par ailleurs, la marque ne communique pas sur les types de fournisseurs avec lesquels elle est en contact direct.

La seule information dont nous disposons provient du Groupe Beaumanoir qui dit poursuivre son travail de cartographie des usines de rangs 1 et 2.

💬 Notre avis : 

🔴 La marque semble dire qu'elle s'investit dans la traçabilité de sa chaîne de production, sans pour autant que nous ayons accès à ces informations de façon transparente. La marque pourrait aller plus loin en renseignant la provenance des matières premières ainsi que le nom et la localisation des usines de la marque sur chaque produit. Par ailleurs, la marque pourrait publier une liste des fournisseurs avec lesquels elle est en contact direct, et la cartographie des matières premières qu'elle semble développer.

Soutien à des ONG ou asso en rapport avec l'amélioration des conditions sociales des travailleurs

Informations publiées par Bonobo : Bonobo a collaboré à diverses reprises avec l’Arrondi Solidaire, dispositif permettant d’arrondir ses achats à l’euro supérieur, cela afin de faire un don à l’association de son choix. Par ce biais-là, Bonobo a permis à ses clients d’effectuer des dons auprès des Restos du Coeur, ainsi qu’auprès de l’ONG Eau et Vie,engagée auprès des populations en situation de précarité, afin de leur permettre un accès à l’eau potable. En 2019,  43 445 euros ont ainsi été collectés grâce à 530 966 dons.

💬 Notre avis : 

✅ La marque Bonobo semble s'investir en dehors de son champ d'action. 

Gouvernance

Informations publiées par Bonobo : Le groupe Beaumanoir publie un certain nombre d'information concernant le travail et le bien-être des salariés en entreprise. Cependant nous n'avons pas vu d'information concernant la gouvernance en tant que telle, la mise en place de comité, de conseil, ou autres démarches incluants actionnaires et parties prenantes. 

💬 Notre avis : 

🔴 La marque pourrait aller plus loin en publiant son système de gouvernance : Comment sont prises les décisions du groupe ? Quels poids ont les actionnaires et les parties prenantes dans ces décisions ?

Capital

Informations publiées par Bonobo : La marque fait partie du groupe Beaumanoir, qui gère également les marques Morgan, Cache-Cache, Bréal, Scottage et Vib’s. Le groupe est présidé par Roland Beaumanoir.

3 - La démarche commerciale de Bonobo

Commercialisation et marketing 

Informations publiées par Bonobo : La marque fait des soldes (jusqu’à -60%) et de nombreuses offres promotionnelles. Le don de vêtements est encouragé par un bon d'achat supplémentaire. 

💬 Notre avis : 

🔴 La marque ne semble pas investie dans une démarche de slow fashion. Les bons de réduction, les soldes et les promotions sont autant d'éléments qui incitent à l'achat.

Sensibilisation, éducation autour de la surconsommation

Informations publiées par Bonobo : La marque renvoie le consommateur vers le site www.clevercare.info/fr qui propose des conseils pour prendre soin de ses vêtements. 

La marque invite le consommateur à déposer ses jeans à un Point d’Apport Volontaire afin qu’il soit recyclé.

💬 Notre avis : 

✅ La marque semble commencer à s'investir dans la pédagogie pour entretenir ses vêtements et les faire durer. Elle pourrait aller plus loin en donnant accès à cette information facilement sur son propre site internet. 

Les sources : 

Rapport RSE du groupe Beaumanoir

Informations publiées par la marque Bonobo

Des questions, un avis ? Laissez-nous un commentaire

Ces articles vous ont plu ?

Notre newsletter en est truffée !

Une question, une idée d'article... ?

Restons en contact !

hello@wedressfair.fr