Notre avis sur la démarche éthique et éco-responsable de EKYOG

Logo de EKYOG

Nous analysons la démarche éco-responsable et éthique d'une marque grâce aux données disponibles.
Afin de faire cette analyse nous avons pris la place d'un consommateur et nous nous sommes appuyés sur les données publiques, ces données peuvent être fournies par la marque (sur son site), ses réseaux sociaux et par des partenaires tiers (si la marque les cite).
Nous ne détenons pas la vérité. Voici le détail de notre méthodologie complète.

En bref
🌱 EKYOG utilise presque exclusivement (80 à 90%) des matières éco-responsables et a pour partenaire des labels sérieux (GOTS, Oeko-Tex). Néanmoins la marque gagnerait à être plus transparente quant à sa démarche cruelty-free puisqu’elle utilise beaucoup de matières animales. EKYOG ne communique pas sur sa politique de transports, ses projets futurs, son soutien à des ONG, sa gouvernance ou encore les tests en laboratoire sur la durabilité de ses produits. 

🤝 EKYOG pourrait faire preuve de davantage de transparence. Notamment en communiquant sur tous ses lieux de fabrication et leurs conditions de travail et pas seulement pour certains. Les partenaires d’EKYOG et leurs rangs ainsi que la charte éthique proposée par EKYOG ne sont pas accessibles. EKYOG pourrait aller plus loin en rendant ses audits publics. L'ensemble des matières ne bénéficient pas d'informations concernant leur provenance.

⚖️ EKYOG fait des soldes, allant parfois jusqu'à plus de 50%. La marque ne semble pas s'investir dans la sensibilisation autour de la surconsommation. 

Date de publication : 31 Mai 2020

1 - La démarche éco-responsable de EKYOG

Matières utilisées par la marque EKYOG :

Matières éco-responsables* Matières non éco-responsables*
Coton biologique Laine
Lin Soie
Viscose EcoVero® Cachemire
Lyocell Elasthanne
Cupro Cuir
Polyester recyclé

*Listes non-exhaustives

Pourcentage de produits éco-responsables dans la collection totale

EKYOG utilise presque exclusivement (80 à 90%) des matières éco-responsables. Très peu de matières non-éco-responsables sont utilisées. Il est possible d’accéder au pourcentage détaillé des matières qui composent les produits EKYOG.

💬 Notre avis : 

✅ La marque EKYOG semble s'engager dans l'utilisation des matières éco-responsables.

Démarche autour des labels environnementaux  

Les informations publiées par EKYOG : EKYOG met en avant l’utilisation de différents labels. Le label GOTS qui certifie la marque depuis dix ans, représente 20% de la collection totale de la marque. EKYOG utilise également les labels Oeko-Tex, Global Recycled Standard, ainsi que la certification Responsible Wool Standard (qui garantit le bien-être animal et la protection des sols). La certification RWS concernerait un fournisseur chinois.

💬 Notre avis :  

✅ La marque témoigne de labels environnementaux sérieux. Par ailleurs, le détail des labels ainsi que leur signification sont accessibles sur le site de la marque.

🔴 La marque pourrait aller plus loin en communiquant sur sa démarche cruelty-free. Si EKYOG utilise de nombreuses matières animales (cuir, mohair, laine) très peu d'informations sont disponibles à leur sujet. La laine proviendrait d'Australie - or c'est un pays qui pratique intensivement le mulesing.

Démarche éco-responsable autre 

Les informations publiées par EKYOG : Le LAB EKYOG met en lumière des marques éco-responsables vendues sur le site et en boutiques. Parmi elles, Veja, marque de sneakers éthiques, mais aussi Théluto qui propose des sandales en cuir fabriquées en Grèce, Nailmatic, marque de vernis biosourcés fabriqués en France ou encore Chaussettes Orphelines qui propose des chaussettes upcyclées.

💬 Notre avis :   

✅ C’est une très bonne démarche de la part d’EKYOG. La marque pourrait aller plus loin en  communiquant des informations sur sa politique de transport, vie de l’équipe, bureaux/boutiques, projets futurs, etc.

Soutien à des ONG ou asso en rapport avec l’écologie

Les informations publiées par EKYOG : Aucune information publiée par la marque.

Effort sur la R&D et Test en laboratoire

Les informations publiées par EKYOG : Aucune information publiée par la marque.

💬 Notre avis

🔴 La marque pourrait aller plus loin et proposer des tests en laboratoire, ou des analyses de durabilité afin d'appuyer ses propos. 

2 - La démarche sociale de EKYOG

Transparence des lieux de fabrication 

Les informations publiées par EKYOG : Il n’est pas possible de connaître le lieu de fabrication des articles proposés par la marque. Celle-ci communique uniquement sur les lieux de provenance de certaines des matières premières utilisées. Les seuls articles dont le lieu de fabrication est mentionné sont les articles du LAB EKYOG. La marque dit faire signer une charte éthique à ses partenaires mais celle-ci n'est pas accessible.

💬 Notre avis :

🔴 Pour une marque se réclamant de la mode éco-responsable, il serait préférable de communiquer sur les lieux de fabrication. EKYOG dit travailler avec des partenaires qui garantissent des conditions de travail correctes à leurs employés. Néanmoins cela n’est pas suffisant en l'absence de davantage de transparence sur les usines.

Démarche autour des labels et audits sociaux 

Les informations publiées par EKYOG : La marque mentionne une usine indienne avec laquelle elle travaille pour sa collection de foulards (sept articles sur le site), certifiée SA 8000. La certification est relative aux questions telles que le travail forcé et le travail des enfants, la santé et la sécurité au travail, la liberté d'association et de négociation collective, la discrimination, les pratiques disciplinaires, les heures de travail, la rémunération et les systèmes de gestion. L'usine a développé divers éléments sociaux pertinents : l’embauche de femmes est privilégiée, gestion des eaux usées, service de bus gratuit pour les trajets entre le domicile et le lieu de travail, etc. Les audits de la marque ne sont pas publics.

💬 Notre avis : 

🔴 Une démarche louable mais insuffisante. L'usine sur laquelle EKYOG a communiqué n'est pas nécessairement représentative de l’ensemble des pratiques mises en place dans les usines partenaires de la marque. La collection de foulards ne représente que 7 articles sur 113, ce qui ne constitue pas un échantillon exhaustif. Ensuite la certification SA 8000 est une première étape, mais la marque pourrait rechercher d'autres certification/label (Fair Wear Foundation, Fair Trade, ...) .La certification SA8000 n'est pas sufisante. L'association Public Eye met en évidence plusieurs choses : 

  • « La certification SA 8000 porte sur l'usine, donc c'est elle qui fournit les produits assume seule la responsabilité (et les coûts) du respect des normes sociales »
  • « Les certificats peuvent donner de fausses garanties. En septembre 2012, un incendie a tué environ 300 personnes dans une usine au Pakistan. L’usine était pourtant certifiée SA 8000, elle aurait donc dû respecter des normes de sécurité internationales des usines »

Encore une fois, la marque pourrait aller plus loin en rendant ses audits publics. 

Traçabilité de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement 

Les informations publiées par EKYOG : EKYOG fournit un certain nombre d’informations pour ce qui est de la provenance des matières premières utilisées. Le coton biologique vient de Chine et la marque assure avoir noué un lien de confiance avec son fournisseur, connaître son site de production et savoir que ses ouvriers sont bien traités. Le lyocell vient d’Autriche et il est fabriqué par l’entreprise autrichienne Lenzing. Celle-ci assure récupérer et recycler les solvants à hauteur de 99%. La soie provient de Chine. Pour ce qui est des laines, la provenance de certaines d’entre elles est mentionnée : l’alpaga vient du Pérou et le cachemire de Mongolie. La laine de mouton proviendrait d'Australie et de Nouvelle-Zélande. En revanche, rien n’est mentionné sur la provenance de la laine mérinos ou du mohair. 

EKYOG assure connaître ses fournisseurs ainsi que les moindres détails du processus de fabrication des articles : « De l’approvisionnement matière jusqu’à la confection, en passant par les teintures, la nature et la composition des produits utilisés pour la création de nos vêtements éco-conçus, tout est noté dans les fiches de traçabilité ».

💬 Notre avis : 

🔴 L'ensemble des matières ne bénéficient pas d'information concernant leur provenance : comme le lin, le cuir ou le mérinos. EKYOG pourrait aller plus loin en communiquant sur les fournisseurs précisément avec lesquels elle est contact ainsi que leur rang. Mentionner connaître ses fournisseurs n'est pas suffisant pour assurer les bonnes conditions de travail des ouvriers. Il serait souhaitable que la marque communique sur le sujet. 

Soutien à des ONG ou asso en rapport avec l'amélioration des conditions sociales des travailleurs

Les informations publiées par EKYOG : Aucune information n'a été publiée par la marque.

Gouvernance

Les informations publiées par EKYOG : Aucune information n'a été publiée par la marque.

3 - La démarche commerciale de EKYOG

Commercialisation et marketing 

Les informations publiées par EKYOG : EKYOG fait des soldes, allant parfois jusqu'à plus de 50%. La marque propose des pièces d’anciennes collections dans la catégorie outlet. Celle-ci est composée de 319 articles, alors que la collection printemps-été 2020 est composée de 138 articles. La gestion des stocks pose question : la surproduction peut constituer un problème.

💬 Notre avis : 

🔴 Les soldes ne s'inscrivent pas dans une démarche de consommation raisonnée.

Sensibilisation, éducation autour de la surconsommation

Les informations publiées par EKYOG : La marque ne semble pas s'investir dans la sensibilisation autour de la surconsommation. 

💬 Notre avis : 

🔴 EKYOG pourrait aller plus loin en proposant une réelle sensibilisation autour des problématiques de surconsommation. 

Des questions, un avis ? Laissez-nous un commentaire

Ces articles vous ont plu ?

Notre newsletter en est truffée !

Une question, une idée d'article... ?

Restons en contact !

hello@wedressfair.fr