Notre avis sur la démarche éthique et éco-responsable de Monki

Logo de Monki

Nous analysons la démarche éco-responsable et éthique d'une marque grâce aux données disponibles.
Afin de faire cette analyse nous avons pris la place d'un consommateur et nous nous sommes appuyés sur les données publiques, ces données peuvent être fournies par la marque (sur son site), ses réseaux sociaux et par des partenaires tiers (si la marque les cite).
Nous ne détenons pas la vérité. Voici le détail de notre méthodologie complète.

En bref
🌱 La marque fait des efforts pour intégrer des matières éco-responsables et limiter les matières animales. Néanmoins l’usage de coton BCI est controversé. Et beaucoup de matières sont non éco-responsables chez Monki. Certains produits de la gamme "Monki Cares" présentent une importante quantité de synthétique. Les labels sérieux comme GOTS n’apparaissent pas sur les fiches produits. Beaucoup d’objectifs à long terme sont donnés par Monki mais restent insuffisants sur la mise en oeuvre. Le groupe H&M dont fait partie Monki met en place des initiatives de transport, d’énergie et de consommation plus propres. La marque ne communique pas sur des tests de durabilité. 

🤝 La marque fait preuve d’un certain manque de transparence sur la localisation de ses usines et leurs conditions de travail. Monki ne mentionne pas ses lieux de fabrication dans les fiches produits. Les résultats des audits de la marque et les informations sur la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement ne sont pas disponibles.

⚖️ Monki continue à proposer des promotions régulièrement s'élèvant jusqu'à -70%. Si la marque donne des conseils pour prendre soin de ses vêtements, aucune sensibilisation sur la surconsommation n’est disponible. La marque n'est pas dans une logique de diminution de sa production.

Date de publication : 23 Juillet 2020

1 - La démarche éco-responsable de Monki

Matières éco-responsables utilisées

Matières éco-responsables *  Matières non éco-responsables *
Coton biologique Viscose
Coton Recyclé Polyester
Laine Recyclée Laine
Polyester recyclé Acrylique
Plastiques recyclés Elasthanne
Polyamide recyclé Polyuréthane
Modal Polyamide
Polycarbonate
Polypropylène
Caoutchouc

*Liste non-exhaustive

Pourcentage de produits et matières éco-responsables

Informations publiées par Monki :

Monki fait un effort concernant les choix de matières, plus éco-responsables que celles habituellement utilisées dans la fast-fashion. La marque a notamment délaissé le coton classique au profit d’un coton "100% durable" (biologique, recyclé, BCI) depuis 2018. Moki affirme que le coton constitue ainsi 56,9% de sa collection donc 56,9% de coton "durable".

Néanmoins le BCI est controversé pour la possibilité laissée aux agriculteurs d'utiliser des OGM et des pesticides. Il serait souhaitable que la marque précise la part de chaque type de coton (biologique, recyclé ou BCI) sur l'ensemble de ses produits. En se basant ainsi sur quelques références produits (tops femme), on note que les produits portant la mention "Monki Cares", considérés éco-responsables, sont majoritairement faits à partir de coton BCI. De plus, un certain nombre de produits Monki Cares contient une quantité non négligeable de synthétique (jusqu'à 50%). 

La marque utilise également plusieurs matières recyclées comme le coton, la laine ou encore le polyester recyclé. La marque a récemment proposé une mini collection en denim en coton bio upcyclé. 

Côté bien-être animal, Monki ne fabrique plus d’articles contenant du mohair, du cuir exotique, de la fourrure, de l’angora ou du cachemire. Les matières suivantes : duvet, plumes et laine, ne peuvent être utilisées sans être certifiées et par conséquent leur production doit être très encadrée. La laine utilisée doit être certifiée mulesing-free ou ceased-mulesed. Le cachemire est encore utilisé par la marque, qui s’engage à diminuer progressivement son utilisation.

Dans le cas du cuir, celui-ci doit impérativement être issu de l’industrie de la viande, et il ne peut provenir d’Inde ou du Bangladesh. La soie ne peut provenir d’Inde ou d’Ouzbékistan.

Les objectifs futurs d’H&M dont Monki fait partie en la matières sont les suivants : élimination du tannage au chrome d’ici à 2025, utilisation uniquement de laine vierge certifiée RWS d’ici à 2022, utilisation de cuirs provenant de sources connues et entièrement traçables et certifiés. Enfin, aucun produit n’est testé sur les animaux et la marque développe des produits vegans certifiés par la PETA. 

La marque s’engage à n’utiliser que des matériaux recyclés/durables d’ici à 2030. Elle promet également que d’ici fin 2020, 100% des fibres cellulosiques artificielles utilisées proviendront de fournisseurs à faible risque, et d’ici fin 2025, 100% de ces fibres proviendront de forêts certifiées FSC ou “d’autres sources plus durables et innovantes, telles que les résidus agricoles ou les textiles post-consommation”.

En terme de traçabilité des matières premières, la marque 

💬 Notre avis :

✅ La démarche de Monki visant à inclure davantage de matière éco-responsables et sa démarche de réduction des mauvaises pratiques envers les animaux vont dans le bon sens.  

🔴 Néanmoins, encore beaucoup de matières sont non éco-responsables sinon certifiés par des organismes controversés. De même certains produits de la mention "Monki Cares" contiennent une quantité non négligeable de matières synthétiques. Les objectifs affichés par la marque sont appréciables mais ne sont pas suffisants tant qu'ils ne sont pas mis en œuvre.

Démarche autour des labels environnementaux

Informations publiées par Monki :

Divers labels environnementaux certifient certains des articles Monki. Parmi eux on peut relever GOTS et BCI qui labellisent l’ensemble du coton utilisé par la marque. 

Les vêtements recyclés sont certifiés Global Recycled Standard ou Recycled Claim Standard. Dans le cas du duvet, celui-ci doit être certifié Responsible Down Standard ou Traceable Down Standard. La laine est en partie certifiée RWS. 

Néanmoins, les labels – en dehors du BCI, ne sont pas mentionnés sur les fiches produits. 

💬 Notre avis :

✅ La marque semble s'investir dans l'inclusion de labels sérieux dans sa collection.

🔴 Le label BCI est controversé. Les fiches produits mériteraient davantage de clarté en mentionnant toujours si la matière est labellisée. La marque pourrait aller plus loin en précisant quel pourcentage de la collection est certifié. 

Traçabilité des matières premières

Informations publiées par Monki : Aucune information n'est publiée par la marque. 

🔴 La marque ne semble pas s'investir dans la transparence de sa chaîne de production.

Démarche éco-responsable autre 

Informations publiées par Monki :

Monki fait partie du groupe H&M, par conséquent un certain nombre des éléments listés ci-dessous sont propres au groupe et impliquent donc Monki.

Concernant le recyclage des vêtements tout d’abord, Monki met à disposition dans ses boutiques des bornes de recyclage de vêtements en partenariat avec I:CO. La marque a également co-organisé un événement intitulé Re:Love, avec l’Université Borås en Suède. L’idée était de proposer aux participants d’apprendre à personnaliser leurs anciens vêtements Monki.

Pour ce qui est de la politique énergétique de la marque, le groupe H&M a mis en place une politique de réduction des émissions de CO2 (-11% entre 2017 et 2018), ainsi qu’une politique de diminution de l’utilisation d’eau. Tous les magasins et bureaux Monki sont alimentés par des énergies renouvelables. La marque s’engage à utiliser des matériaux issus de sources plus durables d’ici à 2030 pour ses boutiques ainsi que pour ses emballages (ces derniers sont actuellement fabriqués à partir de papier recyclé certifié FSC). 

Concernant les engagements de Monki, le groupe H&M a rejoint de nombreux groupes et a signé de nombreux accords visant à s’engager dans une démarche plus responsable, notamment suite à l’effondrement du Rana Plaza en 2013. En voici donc une liste non-exhaustive : 

  • Membre de la Sustainable Apparel Coalition : alliance de grandes entreprises des secteurs de l'habillement, de la chaussure et du textile travaillant ensemble afin de faire face aux problèmes environnementaux et sociaux mondiaux
  • Membre de Make Fashion Circular : initiative de la Fondation Ellen McArthur, visant à transformer l’industrie textile afin de la rendre plus circulaire et éco-responsable
  • Membre du UN Global Compact : initiative volontaire de la part des CEO qui prennent la décision d’implémenter des politiques de durabilité au sein de leurs entreprises et s’engagent à respecter les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. 
  • Signature du Transparency Pledge : vise à aider l'industrie de l'habillement à atteindre une norme minimale commune en matière de divulgation d’informations relatives aux chaînes d'approvisionnement
  • Signature du Bangladesh Accord on Fire and Building Safety : accord indépendant et juridiquement contraignant entre les marques et les syndicats pour travailler à la sécurité et à la santé de l'industrie du vêtement et du textile au Bangladesh.

Du côté de la politique de transparence de la marque, il est possible d’avoir accès au Rapport de Soutenabilité du groupe H&M pour 2018 (impossible de télécharger celui de 2019), ainsi qu’à un certain nombre de documents (Chemical Restrictions, Animal Welfare & Material Ethics Policy, etc.).

💬 Notre avis :

✅ Le groupe semble s'engager dans une démarche de mesure et de diminution de l'impact environnemental.

🔴 Cependant, aucune mesure, ni action concernant la quantité de production n'est mentionnée. 

Soutien à des ONG ou asso en rapport avec l’écologie

Informations publiées par Monki : 

Monki travaille avec l’ONG Canopy,  afin de mettre fin à l'utilisation de fibres cellulosiques artificielles provenant de forêts menacées, pour les remplacer par des alternatives plus durables. 

Effort sur la R&D et Test en laboratoire

Informations publiées par Monki : 

Concernant l’utilisation de microfibres tout d’abord, le groupe H&M participe au projet MinShed (coordonné par le groupe de recherche suédois SWEREA), visant à concevoir des vêtements synthétiques n’émettant pas de microfibres, et plus largement à travailler sur la question des microfibres et des solutions éco-responsables afin de pallier à ce problème.

Le groupe H&M, dit “réinvestir ses surplus dans son laboratoire d'innovation circulaire et renouvelable pour soutenir les entrepreneurs et les innovateurs dans le domaine du recyclage et des matériaux et processus de production plus durables”.

Le groupe vise à diminuer l’usage de substances chimiques au sein des articles fabriqués. Ainsi le groupe H&M affirme ne pas rejeter de produits chimiques dangereux dont la liste a été définie par le groupe AFIRM, coalition de marques promouvant l'usage raisonné de produits chimiques. 

✅ La marque semble s'investir dans la mesure et la diminution de son impact environnemental.

🔴 Des tests sur la durabilité des produits mériteraient d'être menés et détaillés.

2 - La démarche sociale de Monki

Transparence des lieux de fabrication 

Informations publiées par Monki :

Monki dit faire fabriquer la plupart de ses vêtements dans les pays suivants : Bangladesh, Chine, Inde et Turquie. Ces lieux de fabrication ne sont pas mentionnés dans les fiches produits.

Le groupe H&M publie la liste de ses fournisseurs de rang 1 et 2, ainsi que les adresses des usines, le nombre approximatif d’employés et le type d’articles fabriqués au sein de ces usines. Le groupe dit œuvrer à la mise en place d’un salaire minimum équitable (Fair Living Wage Strategy) pour les travailleurs.

Les partenaires de la marque (et du groupe) doivent signer un Code d'Éthique. 

💬 Notre avis :

🔴 Les informations mentionnées ne sont pas suffisantes. Le groupe H&M pourrait aller plus loin en donnant accès au détail des conditions de travail au sein de ces usines, ainsi que la publication des audits sociaux effectuées. Enfin, les usines de moins de 25 travailleurs ne sont pas incluses dans cette classification, ce qui constitue un manque de transparence. 

Démarche autour des labels et audits sociaux 

Informations publiées par Monki :

La marque dit suivre les conventions et principes de l’OIT : Déclaration universelle des droits de l'homme et ses deux pactes correspondants, Convention des Nations unies sur les droits de l'enfant, Convention des Nations unies sur l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes. 

Des audits sont effectués, néanmoins leurs résultats ne sont pas publics. 

💬 Notre avis :

🔴 Monki pourrait aller plus loin en donnant de plus amples informations concernant sa politique d’audits (fréquences, auditeurs externes, etc...). Les résultats des audits pourraient être publics.

Traçabilité de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement 

Informations publiées par Monki : 

Aucune information n’est mentionnée par la marque à ce sujet.

💬 Notre avis :

🔴 Il est problématique qu'aucune information relative à la traçabilité de la chaîne d'approvisionnement de Monki, qui se revendique éco-responsable, ne soit disponible. La marque pourrait communiquer la provenance des matières premières ainsi que le nom et la localisation de l’ensemble de ses usines partenaires. Par ailleurs, la marque pourrait indiquer avec quels types de fournisseurs elle est en contact direct.

Soutien à des ONG ou asso en rapport avec l'amélioration des conditions sociales des travailleurs

Informations publiées par Monki : 

Aucune information publiée. 

Gouvernance

Informations publiées par Monki :

La marque Monki appartient au groupe H&M.

Capital

Informations publiées par Monki :

Monki appartient au groupe Hennes & Mauritz. Celui-ci est coté en bourse et ses trois actionnaires principaux sont : Stefan Persson (42,6%), Helga Liselott Tham (6,07%) et Harris Associates LP (5,49%). 

3 - La démarche commerciale de Monki

Commercialisation et marketing 

Informations publiées par Monki :

La marque fait beaucoup de soldes. Et semble régulièrement vendre sur des promotions. 

🔴 Monki semble être dans une politique de vente de gros volumes à bas coup. Elle ne semble pas être impliquée dans la consommation raisonnée. 

Sensibilisation, éducation autour de la surconsommation

Informations publiées par Monki :

Monki donne des conseils pour prendre soin de ses vêtements et les faire durer dans le temps.

🔴 La marque pourrait aller plus loin dans sa sensibilisation à la surconsommation.

Cet article a été écrit par : Anna Demont, Beryl Tirali et Marie Nguyen. 

Des questions, un avis ? Laissez-nous un commentaire

Ces articles vous ont plu ?

Notre newsletter en est truffée !

Une question, une idée d'article... ?

Restons en contact !

hello@wedressfair.fr