📦 Retours gratuits. Livraison offerte à partir de 120€

🎁 Pour Noël, retours étendus au 17 janvier 2022

Quelle matière écologique choisir pour un vêtement vraiment éco-responsable ?

🕓 Temps de lecture : 10 minutes

Quelle matière écologique choisir pour un vêtement vraiment éco-responsable ?
#biencommencer #environnement #matières #fichepratique

Ecrit par Beryl le 5 mars 2021

On ne vous apprend rien, la mode est un secteur particulièrement polluant. Si beaucoup pensent que la pollution est seulement liée aux transports, en réalité, l'impact négatif de la mode se trouve aussi dans les matières premières. En effet, au-delà des émissions de CO2 causées par les transports, les matières premières synthétiques comme le polyester sont issues de la pétrochimie, et certaines matières naturelles comme le coton ou le cuir sont gourmandes en ressources : eau, électricité, produits toxiques... tout cela fait grimper l'empreinte carbone de la production de vêtements. Dès lors, un vêtement écologique, c'est surtout un vêtement en matières éco-responsables, qui permettent de réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre.

Mais concrètement, c'est quand même pas si simple, car la matière à impact zéro n'existe pas.

Les matières naturelles sont souvent privilégiées quand on veut passer à la mode éthique. Pourtant, toutes ne se valent pas !

Par exemple, la culture du coton traditionnel demande beaucoup de pesticides, ce qui appauvrit les sols. Aussi, des quantités astronomiques d'eau sont utilisées pour sa culture, son traitement et sa teinture, faisant du coton le 3° consommateur d'eau mondial, notamment à cause de l'irrigation. Les conséquences les plus parlantes de la culture excessive du coton sont par exemple l'assèchement de la mer d'Aral, drainé par l'irrigation des champs de coton et l'accumulation de pesticides dans son fond. La culture du coton, qui est pourtant la matière la plus utilisée dans l'industrie textile, a donc des conséquences désastreuses pour l'environnement et les écosystèmes. C'est pourquoi les marques de mode éthique le remplacent à minima par le coton biologique.

Capture_decran_2021 02 12_a_11

Source : National Geographic

Autre exemple : dans une optique de réduction des émissions de CO2, de nombreuses marques ont privilégié les matières synthétiques issues de la pétrochimie, comme le polyester. Si ces matières émettent effectivement moins de CO2 que la laine ou le cuir par exemple, il s'agit de matières non-biodégradables. Aujourd'hui, il est encore peu répandu de recycler le polyester mélangé à d'autres matières, comme le coton. Ainsi, aux États-Unis en 2015, seulement 15% des plastiques ont été recyclés. Aussi, le recyclage des matières synthétiques consomme davantage d'énergie que certaines matières naturelles comme le lin.

Alors, faut-il privilégier les matières en fonction de leurs émissions de CO2 ? De leur distance parcourue au cours du processus de fabrication ? De leur bio-dégradabilité ? Ou de la pollution des eaux qu'elles peuvent engendrer au cours de leur agriculture ?

Pas de panique ! Pour trouver plus facilement les matières écologiques, chez WeDressFair, on vous a listé les matières considérées comme écologiques par les marques de mode éco-responsable, avec leurs pour et contres. À vous ensuite de choisir celles qui répondent le mieux à vos critères. 

1. Le coton biologique

coton biologique champs

© Trisha Downing | Unsplash

Le coton bio est cultivé sans pesticides, insecticides, engrais chimiques, ou OGM. Les engrais et insecticides utilisés sont naturels. Ainsi, le coton bio ne nuit pas aux écosystèmes environnants, n'épuise pas les sols, et n'est pas toxique pour les personnes qui travaillent sur la chaîne de production. Le coton biologique demande également moins d'eau que le coton conventionnel.

Il n'y a pas de réglementation autour du coton bio, il faut donc se fier aux labels de certification. Aujourd’hui, le label GOTS (Global Organic Textile Standard) est celui qui garantit le mieux les textiles en coton biologique et écologique tout au long de la chaîne de production. Un coton bio certifié GOTS comporte “au moins 95% de fibres biologiques certifiées”.

2. Le lin

lin durable e%CC%81co responsable mode

© Mat Reding | Unsplash

Le lin est une matière naturelle végétale cultivée principalement dans les zones tempérées proche de la mer, en France et en Europe par exemple. Il s'agit d'une fibre très solide, dont la culture ne nécessite que très peu de pesticides et d'eau, elle ne requiert donc pas d'irrigation. En été, grâce à leurs propriétés thermo-régulatrices, les t-shirts écologiques en lin vous permettent de ne jamais avoir chaud. Aussi, les pantalons en lin vous permettent d'adopter un look décontracté, en toutes saisons !

Le lin certifié Masters of Linen est entièrement cultivé, tissé et filé en Europe, permettant de réduire les émissions liées aux transports tout en préservant les savoir-faire européens.

3. Le chanvre

chanvre

© Matteo Paganelli | Unsplash

Le chanvre est la matière naturelle la plus écologique sur le marché du textile. Elle ne pollue ni lors de sa culture, ni lors de sa transformation en tissu. Comme une mauvaise herbe, le chanvre ne nécessite pas d'irrigation, il résiste aux insectes et aux maladies et se développe très rapidement. Sa culture ne nécessite donc pas d’engrais ou de pesticides. Le chanvre a même la particularité de régénérer les sols sur lesquels il pousse !

Les vêtements en chanvre sont donc naturels, biodégradables, bons pour la peau et surtout durables. Aussi, la France est le premier producteur de chanvre au monde !

Qu'il soit étiqueté bio ou pas, le processus de fabrication du chanvre reste très peu chimique et non polluant. Vous pouvez foncer les yeux fermés !

4. Le liège

liege durable e%CC%81co responsable nature

© Kirill Shavlo | Unsplash

Le liège provient de l'écorce des arbres de chêne-liège, qui servent de refuge aux animaux, conservent l'humidité du sol et en préviennent l'érosion. Les forêts de liège forment également des barrières anti-incendies naturelles.

Le liège est particulièrement durable, puisque l'écorce du chêne-liège s'enlève sans qu'il ne faille abattre l'arbre, et l'écorce se régénère après chaque récolte !

Le liège est très adapté aux chaussures éco-responsables : les cellules du liège ont une mémoire élastique, grâce à laquelle il ne subit aucune déformation permanente suite à un choc ou à une compression.

Le liège est donc un matériau 100% naturel, durable, renouvelable et biodégradable.

5. Le cuir à tannage végétal

la compagnie robinson nijXsx oI7Y unsplash

© La Compagnie Robinson | Unsplash

Le tannage est une étape de la transformation des peaux en cuir. Le tannage végétal est une technique ancestrale et naturelle : on utilise des végétaux tels que le bois, les écorces, les baies ou encore des feuilles pour tanner les peaux, car ils contiennent naturellement des tannins. Aujourd'hui, on utilise des extraits végétaux concentrés, ce qui permet de réduire les temps de maturation. Les sacs et porte-feuilles en cuir tannage végétal sont donc biodégradables.

Particulièrement durable, les sacs en cuir tannage végétal vous dureront des années et n'ont demandé aucun produit toxique pendant leur transformation. La planète et votre peau vous en sont reconnaissantes !

Découvrez nos accessoires en cuir à tannage végétal

6. La laine biologique

laine biologique ethique durable mode

© Maddison Fantillo | Unsplash

Les propriétés de la laine sont nombreuses : elle est thermo-régulatrice, anti-odorante, anti-bactérienne, biodégradable. Les vêtements conçus à partir de laine ont une durée de vie très longue, ils sont donc durables à cet égard.

Si la laine est une matière éco-responsable, il nous semble que la laine biologique va au-delà, puisqu'elle prend en compte le bien-être animal.

Le label GOTS (Global Organic Textile Standard), ou son alias allemand kbT, certifie que la laine biologique répond à des standards élevés d'éco-responsabilité et de bien-être animal :

7. Le tencel

eucalyptus tencel lyocell vegan

© Oscar Helgstrand | Unsplash

Le tencel est une matière écologique produite à partir de pulpe de bois et d'un solvant non-toxique. Il s'agit donc d'une matière artificielle "bio-sourcée" qui ne nécessite que peu d'eau au cours de sa fabrication. Le tencel est un tissu particulièrement respirant et résistant. Les robes en tencel ou les chemises en tencel sont des alliées de taille toute l'année, et leurs propriétés sont souvent comparées à la soie. Le tencel Lyocell est un type de tencel : il s'agit d'une marque déposée par la société autrichienne Lenzing. La particularité du Lyocell est son processus de fabrication : la production a lieu en circuit fermé, ce qui permet de diminuer drastiquement les déchets créés.

Découvrez nos vêtements en tencel

8. Piñatex

pineapple leater cuir pinatex vegan

© Julien Pianetti | Unsplash

Le Piñatex est une matière écologique qui est une alternative végétale au cuir animal : son aspect est proche du cuir alors qu'elle ne contient aucune matière d'origine animale. En effet, le Piñatex est fabriqué à partir de feuilles d'ananas, considérées comme des déchets lors des récoltes. Le Piñatex ne demande donc pas de terrain spécifique, d'eau ou d'engrais supplémentaire ; il est totalement greffé à la production d'ananas, et constitue même une source de revenus supplémentaires pour les agriculteurs.

9. Les matières recyclées

Aujourd'hui, nombreuses sont les matières qui peuvent être recyclées : le coton, la laine, le cachemire, le cuir, le plastique, le polyuréthane...

Vous vous en doutez : utiliser des matières recyclées permet de réduire l'impact écologique lié à la production de vêtement, puisque les matières premières utilisées existent déjà. Pour cela, il faut broyer le tissu pour le ramener à l'état de fibres, à partir duquel il est possible de le transformer en fils. Les vêtements en matières recyclées sont considérés comme des vêtements éco-responsables car le processus de recyclage demande moins d'eau que pour un textile neuf, ce qui permet de réduire l'impact environnemental lié à la production de vêtements.

Découvrez nos vêtements en matières recyclées

10. Les matières upcyclées

Vous vous demandez qu'est-ce qu'un vêtement upcyclé ? Il s'agit d'un vêtement fabriqué avec des tissus pré-existants, qui vont être jetés. Contrairement au recyclage, les tissus upcyclés sont issus de chutes ou de fin de rouleaux d'ateliers qui ne sont pas utilisés.

Il s'agit donc de récupérer ces déchets et d'en faire un vêtement nouveau, en fonction des tissus déjà disponibles. Dans les usines textiles, environ 10% des rouleaux de tissus ne sont pas utilisés, car leurs dimensions ne sont pas suffisantes pour créer une pièce entière. Le plus souvent, ces fins de rouleaux sont jetées, ou brulées. Ainsi, l'upcycling permet d'éviter de créer des déchets qui n'ont jamais servi. Cela permet de réduire les émissions de CO2 rejetées dans l'atmosphère, pour une mode en phase avec l'écologie !

Découvrez nos vêtements en matières upcyclées

Les matières à éviter

Pour la route, on vous fait un petit récap des matières qui paraissent souvent éco-responsables alors que c'est un peu plus compliqué que ça.

WeDressFair, et ses 60 marques de vêtements écologiques

Sur WeDressFair, nous avons sélectionné pour vous les marques éco-responsables qui changent la mode. Tous les articles présents sur notre site se conforment à notre charte de sélection et à son cahier des charges strict.

Découvrez notre sélection de marques éthiques

Sources :

Rapport GreenPeace : Destination Zero
Fashion United : Le polyester recyclé est-il vraiment eco-friendly?

Tags : Les matières textiles éco-responsables, Pour commencer